Aspirateur iRobot Roomba j7+ : Une vie sans histoires

L’expérience est un atout considérable. C’est particulièrement vrai dans le monde des aspirateurs robots, où les améliorations itératives de la technologie au fil des ans ont donné naissance à des robots plus intelligents et plus efficaces qui nettoient plus rapidement. Le temps est révolu où l’on s’inquiétait de voir les aspirateurs robots tomber dans les escaliers ou de nettoyer sans but précis à un seul endroit. Les aspirateurs robots d’aujourd’hui sont meilleurs que cela, mais il y a toujours un problème majeur qui les freine.

Les fils, les câbles et autres petits encombrements dans la maison peuvent encore faire trébucher les meilleurs aspirateurs robots. En tant que pionnier dans ce domaine, iRobot cherche à résoudre ce problème omniprésent avec son Roomba j7+. En matière d’expérience, personne n’en a autant qu’iRobot. Le Roomba j7+ dispose non seulement d’une base autovidante, mais il est également équipé d’une caméra qui l’aide à mieux éviter les obstacles. Si l’on parle beaucoup de sa capacité à éviter les fils électriques sur le sol, il faut le voir pour le croire. L’époque du pré-nettoyage est peut-être révolue si cet appareil est capable de faire cela parfaitement !
Sauter à : Installation | Logiciel | Reconnaissance et évitement des obstacles | Performances de nettoyage | Autonomie de la batterie |

Sans surprise, l’installation du iRobot Roomba j7+ s’est faite sans effort. En effet, tout était déjà assemblé à l’intérieur de l’emballage. Il suffisait donc de retirer la base autovideuse, de connecter le câble de charge, puis d’installer l’aspirateur robot. Des ajouts subtils à la base autovidante méritent d’être mentionnés, comme le fait qu’elle a un profil nettement plus bas que tous les autres bacs autovidants que j’ai vus. Il y a même un petit coin à l’intérieur de la base pour ranger un sac, un filtre et une brosse latérale supplémentaires. J’apprécie cela, car ils sont généralement rangés ailleurs et vite oubliés.

Une fois que tout était déballé et connecté, il ne restait plus qu’à lancer l’application iRobot sur mon téléphone pour me guider afin de le connecter au réseau Wi-Fi de ma maison. Comme j’ai déjà utilisé le Roomba i3+, je pensais qu’il aurait au moins copié le plan de mon appartement, mais ce n’est pas le cas. Au lieu de cela, le Roomba j7+ a utilisé le premier passage pour aspirer et cartographier activement l’ensemble de mon appartement. J’ai dû le laisser fonctionner quelques fois de plus avant qu’il ne se rende compte qu’il y avait un chemin accessible vers la chambre.


Logiciel

Ce que j’aime dans l’application d’iRobot, c’est qu’elle est intuitive et simple. Une fois qu’un plan de mon appartement a été généré, je peux aller dans l’application pour étiqueter les différentes pièces, ajouter des séparateurs pour distinguer une pièce d’une autre, et définir des zones « à éviter » pour empêcher le Roomba j7+ de nettoyer à cet endroit. Cette dernière possibilité est très utile si vous avez des zones que vous ne voulez pas que le robot dérange, comme l’emplacement des bols pour animaux. La possibilité de personnaliser la carte de cette manière permet d’éviter les situations ennuyeuses où un aspirateur robot traverse une zone et tout ce qui se trouve sur son passage.

Vous pouvez également programmer le Roomba j7+ pour qu’il nettoie automatiquement tout seul. Je recommande tout de même la surveillance d’un adulte, car on ne sait jamais ce qui peut arriver, surtout si des animaux domestiques vivent à la maison. Vous n’avez pas envie de rentrer chez vous et de découvrir que la queue de votre chat s’est accrochée à l’aspirateur robot alors que vous n’étiez pas là.


Reconnaissance et évitement des obstacles

Grâce à sa caméra frontale et à la technologie Genius 3.0 Home Intelligence, le Roomba j7+ est mieux équipé pour détecter les obstacles et les éviter. Je dois admettre qu’il se débrouille très bien pour éviter les câbles de charge encombrés près des prises et des multiprises, mais il n’est pas infaillible. À deux occasions en particulier, il n’a pas réussi à éviter les obstacles : l’une était un sac en papier laissé sur le sol, l’autre était un jouet pour chat enfilé. Je dois dire que lorsque j’ai placé un câble de recharge sur son chemin, il s’est arrêté un moment pour l’évaluer, puis l’a contourné pour continuer à nettoyer..

Gros plan de la caméra du iRobot Roomba j7+

Lorsqu’il a fini de nettoyer, vous pouvez revenir à l’historique des nettoyages pour évaluer certains des obstacles qu’il a rencontrés. Bien qu’il n’ait pas réussi à tout éviter, je pense qu’avec le temps, il s’améliorera, car le fait de revoir les obstacles dans l’application entraînera mieux sa vision. Pour l’instant, cependant, je placerais le Samsung Jet Bot AI+ légèrement en avance sur le champion d’iRobot en matière de détection et d’évitement.


Performances de nettoyage

S’il y a une chose sur laquelle on peut compter avec iRobot, c’est que ses aspirateurs robots offrent des performances de nettoyage supérieures à la moyenne. Grâce à ses brosses latérales et inférieures, il aspire la saleté et les débris éparpillés sur mes sols en bois dur. Les morceaux de litière ne sont pas projetés dans toutes les directions car la brosse à balayage latéral tourne à une vitesse douce, tandis que son système de nettoyage en trois étapes et sa technologie d’aspiration 10x plus puissante garantissent la capture de tous les débris.

Le Roomba j7+ est également un robot efficace qui ne perd pas de temps à élaborer un plan d’action pour nettoyer les pièces. Il travaille de manière efficace et efficiente en naviguant selon des schémas traditionnels en zigzag. Les coins et les bords sont également bien gérés, mais je trouve qu’il peut être un peu agressif lorsqu’il heurte des meubles.

Bien qu’il soit un excellent nettoyeur de sols durs, le Roomba j7+ faiblit sur les tapis. Les éléments superficiels, comme les poils d’animaux et autres miettes, sont facilement aspirés par sa brosse en caoutchouc multisurface, mais je ne suis pas confiant quant à ses performances de nettoyage en profondeur sur les tapis. Il ne procure pas la même sensation de nettoyage en profondeur que mes pieds nus sur un tapis nettoyé par un aspirateur sans fil.
Autonomie de la batterie

Mon appartement ayant une superficie d’environ 1 000 mètres carrés, il n’est jamais arrivé que les aspirateurs robots que j’ai testés soient à court de batterie. Le Roomba j7+ a nettoyé sans interruption pendant plus de 40 minutes sans aucune alerte de batterie faible. Si la batterie venait à se décharger, il retournerait automatiquement à la base pour se recharger.

Une fois sur place, il éjecte également le contenu de sa poubelle dans la base auto-videuse. C’est à ce moment-là qu’il rugit comme un avion à réaction car il a besoin de la puissance d’aspiration pour retirer tout le contenu. On peut dire que c’est assourdissant, il faut donc garder cela à l’esprit. Quant à l’aspirateur robot lui-même, il est modérément bruyant pendant le nettoyage, donc si vous êtes concentré sur quelque chose, vous voudrez le faire fonctionner à un autre moment.


Notre avis

Même s’il n’est pas l’aspirateur robot révolutionnaire que j’attendais, le iRobot Roomba j7+ est un modèle itératif dont le prix se situe entre celui des Roomba i3+ et s9+, à 850 $. Il s’agit d’un aspirateur robot intelligent, efficace et doté de nombreuses fonctionnalités qui offre des performances de nettoyage bien équilibrées, améliorées par son système d’évitement et d’autovidage plus intelligent.
Existe-t-il une meilleure alternative ?

Le Samsung Jet Bot AI+ est le seul autre aspirateur robot qui dépasse les performances de l’offre d’iRobot. En plus d’une détection d’évitement supérieure, c’est un aspirateur robot remarquable et révolutionnaire car il se double d’une caméra de sécurité itinérante pour patrouiller dans la maison lorsque vous n’êtes pas là.

Il y a aussi le Roborock S7 et sa base auto-videuse. Il offre également un nettoyage solide, d’autant plus qu’il dispose d’une fonction serpillière pour donner aux sols durs cette sensation de propreté.


Quelle est sa durée de vie ?

Fabriqué à partir de divers matériaux plastiques résistants, le iRobot Roomba j7+ donne toujours l’impression d’être un robot solide et bien fabriqué. Bien sûr, il nécessite un certain entretien pour rester en pleine forme, comme l’élimination des nœuds autour de sa brosse à balayage latéral et le nettoyage de ses capteurs. Une garantie limitée d’un an le couvre contre les défauts.


Devriez-vous l’acheter ?

Oui, surtout parce qu’il est spécialisé dans l’élimination des fils électriques. Même s’il n’élimine pas entièrement la nécessité d’un nettoyage préalable avant de passer l’aspirateur, vous aurez moins à vous soucier de devoir le surveiller constamment pendant toute la durée de son nettoyage.